L’histoire de Natalie Tommy

Home / News / L’histoire de Natalie Tommy

L’histoire de Natalie Tommy

L’histoire de Natalie

Natalie Tommy a une passion : aider à financer et à faire connaître les causes qui lui tiennent à cœur, en particulier le Centre canadien de santé cardiaque pour les femmes (CCSCF) et l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa (ICUO).

Une affaire de famille

L’histoire de Natalie commence dans les années 1930, lorsque son grand-père, Andrew Tommy (Andy Sr.), a quitté le Nouveau-Brunswick pour s’établir à Ottawa, où il s’est joint à l’équipe de football des Rangers. Athlète de talent ayant la bosse des maths, Andy a remporté plusieurs titres pendant ses 14 ans dans la Ligue canadienne de football (LCF), carrière qu’il a interrompue quelques années pour servir dans l’armée canadienne pendant la Deuxième Guerre mondiale. Andy et sa femme Helen ont eu trois fils dont ils ont fait des vainqueurs. Compétitifs, passionnés et compétents, les trois frères Tommy – Andy Jr., Arthur (Art) et Fred – ont pris d’assaut le monde du ski alpin. Leur nom de famille est aujourd’hui légendaire : ils ont tous représenté le Canada à la Coupe du monde et aux Jeux olympiques.

Aujourd’hui intronisé au Temple de la renommée du football canadien, Andy Sr., un homme fort et vigoureux, a pris sa retraite du Bureau fédéral de la statistique en 1971. Cet été-là, il a fait des travaux à son chalet, se réjouissant à l’idée de passer les prochaines années avec ses proches. Au mois d’avril suivant, en 1972, son fils Art Tommy apprenait par téléphone le décès de son père, emporté par une crise cardiaque alors qu’il avait à peine 62 ans. Jamais Natalie n’oubliera ce jour-là.

La maladie cardiaque a continué de décimer la famille Tommy au fil des ans. Natalie a perdu son propre père, Art, en 1994. Il avait 60 ans. Un des meilleurs skieurs alpins de sa génération, Art avait cofondé les magasins d’articles de sport Tommy & Lefebvre et était associé à la station de ski et au terrain de golf Edelweiss. Tenant à contribuer à son tour à la communauté qui lui avait tant donné, il a entraîné plusieurs équipes de ski et aidé des centaines de skieurs de compétition. Il a aussi mené en 1985 le Master Retailer Program qui a recueilli plus de 1 000 000 $ à l’échelle nationale pour appuyer la participation de l’équipe canadienne de ski alpin aux Jeux olympiques de Calgary (1988).

Son décès a sonné l’alarme dans la famille Tommy. Fred, l’oncle de Natalie et le plus jeune des trois athlètes olympiques, faisait de son mieux pour prendre soin de lui. Bon vivant, il aimait faire du yoga, marcher avec son chien et faire du vélo. Il est décédé en février 2004 d’un arrêt cardiaque – il avait 62 ans. La même année, en novembre, le dernier des frères Tommy, Andy Jr., est décédé à l’ICUO, à 71 ans. Le père de famille avait travaillé sans relâche à aménager des pistes et des chalets de ski, et à gérer la station Edelweiss.

Après avoir perdu tant de leurs proches à cause de la maladie du cœur, les femmes de la famille Tommy ont commencé à se préoccuper de leur propre santé cardiaque.

Pendant des vacances au Costa Rica, la mère de Natalie, Marilyn Tommy, se sentait fatiguée et à bout de souffle. D’ordinaire active et en bonne forme physique, elle était heureuse d’être en voyage, mais sentait de plus en plus le besoin de s’allonger en après-midi, un besoin que Natalie et elle imputaient à l’humidité et à la chaleur. Ni l’une ni l’autre n’a reconnu les signes d’un problème cardiaque, une possibilité qui ne leur a même pas effleuré l’esprit. Trois semaines après son retour au pays et sans amélioration en vue, Marilyn a consulté son médecin pour faire des tests. Diagnostic : hypertrophie du cœur et arythmie. L’Institut de cardiologie a corrigé le problème à l’aide d’une intervention, et l’équipe a expliqué à Marilyn les signes à surveiller. La vie de Natalie a été marquée par de nombreux hommes forts, mais c’est sa mère de 83 ans — une femme qui adore marcher, jardiner et faire du kayak — qui demeure la plus forte à ses yeux. L’ICUO lui a donné du temps de plus à vivre, et elle profite de chaque journée au maximum. Un cadeau dont ses enfants, Natalie, Jed et Liz, bénéficient eux aussi.

L’appel de la Fondation de l’Institut de cardiologie

Établie à Toronto depuis deux ans après s’être investie dans plusieurs bonnes causes lorsqu’elle vivait à Ottawa, Natalie s’ennuyait du bénévolat. L’invitation à coprésider le Tournoi de golf « Robe rouge » Jeanne Fuller, tournoi exclusivement féminin de la Fondation de l’Institut de cardiologie, est arrivée à point nommé. Émue par la passion animant l’équipe de l’événement, Natalie s’est engagée dans l’aventure avec beaucoup d’enthousiasme. C’était il y a trois ans.

Natalie a toujours porté haut les causes et les passions des femmes : elle croit que les femmes peuvent changer le monde pas à pas, une conversation à la fois. En s’associant au comité du tournoi, elle s’est jointe à une équipe de femmes « accomplies, raffinées et motivées ». Pour elle, le comité brillait par son optimisme et sa détermination à se retrousser les manches pour faire de cette activité de financement un immense succès. Elle se sentait chez elle, entourée des bénévoles et employés dévoués de la Fondation.

Le grand saut vers 2020

Dans la tourmente de la pandémie, le comité du tournoi savait qu’il faudrait repenser l’approche en 2020. Ensemble, les membres ont lancé des idées, discuté et fixé des objectifs pour plonger dans leur toute première activité virtuelle : SAUTEZ DANS L’ACTION, un défi appelant à faire 30 minutes d’activité physique quotidienne pendant les 30 jours de septembre.

Natalie désirait attirer l’attention nationale sur la recherche réalisée à l’ICUO pour la santé cardiaque des femmes et sur la mission du CCSCF. Épousant cet objectif, le comité a voulu créer une communauté de femmes qui s’entraideraient, dans le plaisir et la solidarité, à atteindre leurs objectifs de mieux-être et s’encourageraient à bouger — une des clés pour prévenir la maladie du cœur. Bref, une initiative sous le signe de l’action positive et de la prévention.

« Nous savions qu’il ne s’agissait pas simplement de recueillir des fonds : il fallait créer un mouvement à la fois entraînant et bénéfique pour les femmes et les hommes. La réussite de l’initiative s’est mesurée par le nombre de participants à l’échelle du Canada, les conversations sur la santé cardiaque des femmes dans les réseaux sociaux et les sommes amassées. » (Natalie Tommy)

SAUTEZ DANS L’ACTION a été une réussite sur toute la ligne : plus de 2025 participants, quelque 1,8 million de minutes d’activité physique et plus de 152 000 $ amassés pour l’Institut de cardiologie et le CCSCF.

De son bénévolat à l’Institut de cardiologie, Natalie a aussi dégagé des apprentissages utiles à sa carrière. En tant que vice-présidente du marketing et de la marque pour Nautical Lands Group et Wellings Properties, elle est très consciente de l’importance du mieux-être pour les personnes vieillissantes. Aujourd’hui, elle comprend encore mieux les enjeux et partage son savoir avec les membres des communautés Wellings pour personnes de 55 ans et plus, ainsi qu’avec ses collègues au siège social. L’indépendance, tout comme le rôle de la santé physique et du mieux-être dans son maintien, se trouve au cœur de la mission de Wellings. SAUTEZ DANS L’ACTION, les valeurs profondes de Natalie et celles de son entreprise s’arrimaient parfaitement.

Le prochain grand saut

Natalie se plaît à dire que la réussite de SAUTEZ DANS L’ACTION a créé un mouvement. Et ce mouvement continuera d’évoluer à mesure que les participantes continueront de s’encourager mutuellement dans un esprit de solidarité. Ce qui, pour plusieurs, ne devait être que 30 jours d’activité physique se transformera en mois, en années de saines habitudes qui, on l’espère, se poursuivront toute leur vie durant. L’initiative a une personnalité, une force bien à elle, et ce sera aux participantes de décider des prochaines étapes.

Pour Natalie, SAUTEZ DANS L’ACTION était un acte de foi. Elle attribue sa réussite à l’équipe de planification, au personnel dévoué de la Fondation et aux participantes qui se sont manifestées tous les jours dans les réseaux sociaux. Elle est reconnaissante aux entreprises commanditaires qui ont doublé les fonds amassés et offert des prix, de même qu’aux partenaires qui ont proposé chaque jour de nouveaux défis stimulants.

Si vous avez sauté dans l’action en septembre, c’est que vous avez entrepris d’améliorer votre santé cardiaque. Des efforts qui touchent Natalie Tommy droit au cœur.